La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Certif’2018 : l’industrie française mobilisée autour des enjeux de la certification

Publié le 26 septembre 2017

Le 7 novembre prochain aura lieu à Lyon le lancement de Certif’2018, une série de 4 événements qui se dérouleront jusqu’à mai 2018 pour sensibiliser les acteurs de l’industrie française aux avantages de la certification. Une initiative qui tend à valoriser la place de la France dans le domaine de l’évaluation de la conformité au niveau international.

Une année pour informer et convaincre

Certif’2018 est un projet créé par l’UTE, la FIEEC, l’INERIS et le LCIE dans l’objectif de rassembler les industriels français autour des questions liées à l’évaluation de la conformité afin de les informer sur les retombées positives que peut avoir la certification sur leur activité.

Organisée en 4 étapes clés, cette « année de la certification » démarrera le 7 novembre à Lyon par un premier événement qui aura pour thématique les « atmosphères explosives » (ATEX).

Les participants à cette journée pourront assister à des conférences et des tables rondes, se documenter en visitant les stands des partenaires et échanger avec des experts, autant d’opportunités qui les aideront à mieux comprendre les perspectives d’évolution économique que promet une certification.

Après Lyon et juste avant les deux Comités annuels de gestion des systèmes internationaux de l’IECEE et l’IECEX, trois autres rendez-vous viendront ponctuer cette année Certif’2018 :

  • Certif Nantes, le 13 mars 2018, sur le thème « ENR et navires » ;
  • Certif Strasbourg, le 5 avril 2018, sur le thème « Transports et mobilité » ;
  • Certif Paris, le 15 mai 2018, sur le thème « Gouvernance et nouvelles technologies ».

Faire de la France un leader de la certification

Dans un contexte économique marqué par la mondialisation et une concurrence toujours plus forte pour les entreprises, la certification se présente comme un moyen pour une société de se différencier des autres acteurs du marché en valorisant la qualité de son activité et sa conformité aux normes en vigueur dans son secteur.

Plus qu’un argument de communication, la certification est un gage de confiance et de crédibilité qui permet aux entreprises d’attirer de nouveaux clients mais aussi de séduire les investisseurs à l’international.

Avec 14 % des secrétariats et 12 % des postes de présidents des Comités et Sous Comités Techniques de l’IEC à l’échelle mondiale*, la France est aujourd’hui un pays qui compte dans la normalisation électrotechnique internationale. Pourtant, malgré ces performances, elle peine encore à transformer l’essai côté certification.

Certfif’2018 a vocation à faire bouger les choses et changer le regard que portent les entreprises sur les dispositifs d’évaluation de conformité en mettant en avant la valeur ajoutée d’une certification afin qu’elle ne soit plus perçue comme un passage obligé ou un obstacle mais davantage comme un vecteur d’affaires.

La France a une véritable carte à jouer dans le domaine de la certification, forte d’une filière nationale au potentiel important et d’une expérience riche dans l’écriture de référentiels, reconnue dans le monde entier.

À ce titre, le rôle que joue Promotelec aux côtés des acteurs de la filière électrique et des organismes de réglementation a permis de faire évoluer les exigences en matière de normes et de sécurité électrique pour garantir un habitat toujours plus sûr pour les Français. Un travail qui porte ses fruits puisqu’en 41 ans, le nombre de sinistres a considérablement baissé, avec un nombre d’électrocutions par an divisé par 5**.

Et si la France a la voix qui porte dans les instances de normalisation au niveau mondial, Certif’2018 a bien l’intention d’affirmer notre influence dans le domaine de la certification.

Pour avoir plus d’informations sur Certif’2018 et découvrir en détails le programme des événements, rendez-vous sur leur site.

Un marché qui évolue

En 2015, le nombre de certifications délivrées dans le monde a augmenté de 3 % pour atteindre plus d’un million et demi de certificats, selon l’étude annuelle de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) publiée l’année dernière.

La Chine et l’Inde sont les pays où ont été attribuées le plus de certifications, quand la France apparaît seulement dans le top 10 pour certains secteurs : 3ème dans l’industrie, 6ème dans les dispositifs médicaux (ISO 13485) avec 1400 certificats, 8ème dans l’environnement (ISO 14001) avec 6847 certificats.

* Source : Baromètre International 2016 – AFNOR.

**Source : Onse 2017.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur