La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Les Français sous-estiment les risques liés à leur installation électrique

Publié le 29 juin 2017 - Modifié le 26 septembre 2017

À quelques jours de l’entrée en vigueur du nouveau diagnostic électrique à la location, le 1er juillet (lire encadré), le Gresel (Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement) lance une nouvelle campagne de communication en direction des ménages locataires de leur logement. À cette occasion, il dévoile les résultats d’un sondage mené par l’institut YouGov auprès de 2000 personnes, propriétaires et locataires(1).

Les résultats du sondage Gresel/YouGov ont de quoi surprendre : 9 Français sur 10 se sentent en sécurité par rapport à l’installation électrique de leur résidence principale, qu’ils soient propriétaires ou locataires. Près de 4 Français sur 5 estiment en outre que leur installation électrique répond aux normes en vigueur.

Cette confiance témoigne d’une méconnaissance des risques réels liés à l’obsolescence des installations électriques. Pour preuve, l’Observatoire national de la sécurité électrique (ONSE) a démontré que, sur les 29 millions de logements Français construits il y plus de 15 ans, deux tiers des installations électriques ne respectent pas au moins un des six points de sécurité réglementaire(2). 1 Français sur 5 n’a d’ailleurs aucune idée de l’ancienneté de son installation électrique, selon le sondage.

Pourtant, plus le logement est ancien, plus le risque est grand que l’installation électrique soit vétuste et donc dangereuse. Le logement et l’installation électrique vieillissent, et la norme évolue, au regard des besoins des occupants et des technologies. Une installation électrique nécessite d’être vérifiée et mise en sécurité en moyenne tous les 10 ans.

Déficit d’information

Cette méconnaissance des ménages témoigne vraisemblablement d’un manque d’information concernant les risques liés aux installations électriques vétustes.

Chaque année, en France, 200 000 incendies d’habitation entrainent environ 300 décès sur place et font 15 600 blessés. Un quart de ces incendies est de source électrique. Outre les incendies, 3 000 personnes sont victimes d’électrisation et 40 décèdent par électrocution.

Sur le même principe que le Diagnostic Electrique Obligatoire instauré en 2009 pour la vente d’un logement de plus de 15 ans, le nouveau diagnostic des installations électriques des logements mis en location aura un rôle majeur dans la prise de conscience des ménages.

C’est tout l’objet de la nouvelle campagne d’information et de sensibilisation engagée par le Gresel cette semaine, dont l’association Promotelec est organisme partenaire. Destinée aux ménages locataires de leur logement, elle a pour vocation de leur faire connaitre le diagnostic et de les inciter à passer à l’action auprès de leur bailleur en cas d’anomalies.

Qu’est-ce que l’état de l’installation intérieure d’électricité ?

Le 1er juillet 2017 entre en vigueur l’obligation, instaurée par la loi Alur et le décret du 11 août 2016, de présenter au locataire un diagnostic de l’état de l’installation intérieure d’électricité des logements mis en location, lorsque l’installation électrique a plus de 15 ans. Cette mesure concerne à la fois la signature et le renouvellement d’un bail à usage d’habitation.

Ce diagnostic doit être réalisé par un diagnostiqueur certifié ayant souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle. Sa durée de validité est de six ans. Il n’est cependant pas nécessaire si le bailleur peut fournir :

  • un état de l’installation intérieure d’électricité réalisé depuis moins de six ans ;
  • ou une attestation de conformité délivrée depuis moins de six ans par le Consuel, dans le cadre d’une mise en conformité ou d’une mise en sécurité électrique.

L’entrée en vigueur au 1er juillet concerne spécifiquement les logements situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975. Pour tous les autres logements, le dispositif entrera en application le 1er janvier 2018.

(1) Enquête réalisée auprès de 2011 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne sur le panel propriétaire YouGov France, du 19 au 23 mai 2017 selon la méthode des quotas.
(2) Observatoire national de la sécurité électrique, mars 2017.

Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur