La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

La FNAIM et la FFMI adhèrent à Promotelec

Publié le 29 janvier 2019

La famille Promotelec s’agrandit en ce début d’année avec l’arrivée de deux nouveaux membres administrateurs au sein de l’association, la Fédération Française des Métiers de l’Incendie (FFMI) et la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM).

Sécurité incendie et sécurité électrique sont étroitement liées. Sur les 200.000 incendies d’habitation recensés en France chaque année, 50.000 sont en effet de source électrique*. Si les évolutions règlementaires, telles que l’obligation d’équiper chaque logement d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF), ont permis de diminuer le nombre d’accidents et celui des victimes, le niveau de risque actuel reste élevé et nécessite de créer une synergie entre les acteurs impliqués dans l’amélioration de l’habitat pour réduire davantage le danger.

Quelle est la mission de la FFMI ?

La FFMI rassemble les professionnels de la sécurité incendie (industriels, fabricants, concepteurs ou prestataires de services), dans l’objectif de promouvoir la qualité des équipements et services prévus pour protéger contre l’incendie. Pour ce faire, l’organisme est présent sur plusieurs tableaux. Auprès du grand public tout d’abord, avec un véritable travail de pédagogie réalisé pour faire comprendre au plus grand nombre les ressorts de la sécurité incendie. Auprès également des filières professionnelles concernées et des pouvoirs publics pour faire avancer les réglementations dans la bonne direction.

Déjà amorcée au sein de l’Observatoire National de la Sécurité Électrique (ONSE), dans lequel Promotelec et la FFMI sont investies, la collaboration entre les deux organismes semble dès lors évidente car complémentaire pour faire passer un message de prévention et sensibiliser le plus grand nombre aux règles de sécurité à respecter pour protéger le logement et ses occupants.

 « La sécurité incendie est notre cœur de métier, dans le résidentiel comme dans le tertiaire, et notre rapprochement avec Promotelec nous permettra de croiser nos compétences et nos connaissances au service de la sécurité des Français dans leur logement », explique Régis COUSIN, président de la FFMI.

Même volonté du côté de la FNAIM qui souhaite aussi profiter de cette adhésion pour confirmer son engagement dans les questions liées à la sécurité, à la santé et au bien-être des habitants dans leur habitat.

Avec pas moins de 12.000 adhérents en France, la FNAIM dispose d’un vaste réseau d’agents avec lequel il est important de travailler pour que le discours de Promotelec gagne en proximité auprès des acteurs de terrain et touche toujours plus de propriétaires et de locataires. « L’instauration du diagnostic électrique obligatoire pour la location depuis 2018 renforce le rôle des agents immobiliers dans leur rôle de conseil auprès de nos clients, tout comme ce fut le cas avec l’instauration du diagnostic de performance énergétique il y a une dizaine d’années.

Il nécessite de la part des acteurs du logement une action croisée afin d’alerter professionnels et grand public », précise Jean-Marc TORROLLION, président de la FNAIM.

(*) ONSE

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur