La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Le CSTB’Lab booste les start-up de la construction

Publié le 30 novembre 2017 - Modifié le 30 novembre 2017

Le CSTB a lancé le mois dernier son incubateur de jeunes pousses, une initiative qui vise à accompagner le développement d’entreprises innovantes du secteur de la construction. Avec ce projet, le CSTB se positionne comme un tremplin pour les acteurs de la transition numérique du bâtiment. Lumière sur ce nouvel espace.

Six start-up déjà intégrées au dispositif

Le 11 octobre avait lieu l’inauguration du CSTB’Lab, en présence notamment de Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des Territoires. Installé dans les locaux parisiens du CSTB, cet incubateur est une première pour la filière Construction qui voit ici naître un projet à l’objectif ambitieux : la mise en place d’« un écosystème d'accompagnement des entreprises innovantes du secteur du bâtiment, répondant aux besoins des start-up qui éprouvent actuellement des difficultés à cartographier les acteurs, à approfondir ou valider leur solution technologique et à identifier leur marché cible », comme le précise le CSTB.

En intégrant le CSTB’Lab, les start-up ont l’opportunité de bénéficier d’un accompagnement complet à la fois scientifique et technique, dispensé par le CSTB, mais aussi d’un soutien « business », chapeauté ici par Impulse Lab, partenaire du projet. Tous les ingrédients semblent ainsi réunis pour faire de ce processus d’incubation un accélérateur d’affaires efficace et donner aux entreprises sélectionnées les moyens qui aideront à favoriser leur essor et à pérenniser leur activité.

Le 9 novembre dernier, Julien Denormandie a ainsi profité du salon Batimat pour présenter les six premières start-up à rejoindre l’aventure CSTB’Lab, dont voici la liste :

  • Levels3D, société éditrice d’une application de numérisation 3D en temps réel qui permet de scanner l’intérieur d’un bâtiment à l’aide d’un smartphone.
  • XtreeE qui développe un système d’impression 3D à grande échelle pour le secteur du bâtiment.
  • Seve up dont le projet consiste à simplifier l’intégration du BIM dans la gestion de patrimoine.
  • Snapkin qui propose des solutions de modélisation 2D/3D à partir de nuages de points.
  • Syscobat et son système constructif biosourcé et bas carbone B2RT+.
  • Lutecium qui entend protéger et fiabiliser les échanges BIM grâce à son outil BIMChain.

Le BIM, terrain d’innovations pour les acteurs du bâtiment

Le lancement du CTSB’Lab confirme une nouvelle fois que le BIM est un véritable levier d’innovation et de performance pour le secteur du bâtiment. Qu’il s’agisse de Seve up, de Levels3D ou encore de Lutecium, les activités des start-up choisies pour inaugurer l’incubateur sont en majorité tournées vers le BIM. Ce système marque la transition numérique du bâtiment et annonce des nouvelles méthodes de travail, orientées sur le « partage d’informations fiables tout au long de la durée de vie d'un bâtiment ou d'infrastructures, de leur conception jusqu'à leur démolition », permises notamment avec l’utilisation d’une maquette numérique, accessible à tous les acteurs du projet pour mieux faciliter leur collaboration.

Enjeu national, le BIM est l’occasion pour les pouvoirs publics de dynamiser la filière Construction. En 2015, le ministère du Logement et de l’habitat lançait le Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment  (PTNB) qui, un an plus tard, mettait sur pied un projet de plateforme collaborative, expérimentée pendant un an par 300 professionnels.

Depuis le 9 novembre, la plateforme est entrée en phase d’expérimentation à grande échelle et son accès a été ouvert à tous les professionnels de la construction. Cet outil numérique public dispose aujourd’hui de nombreuses fonctionnalités, « de stockage, de gestion, de partage et de vérification des données », comme indiqué dans le communiqué.

En attendant que le BIM devienne usage courant dans le bâtiment, le CSTB’Lab table sur l’accompagnement d’une trentaine de start-up d’ici à 2020 avec, rien que pour la saison 2017-2018, le souhait d’incuber pas moins d’une douzaine d’entreprises.

Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur