La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Matériel électrique : comment éviter le piège de la contrefaçon ?

Publié le 09 avril 2020

Bien choisir  ses équipements fait partie des étapes essentielles qui permettent au professionnel de garantir la sécurité et la performance des installations électriques. Un choix rendu aujourd’hui plus difficile par la prolifération sur le marché de matériels contrefaits qui représentent un véritable danger lors de leur installation et de leur utilisation. Promotelec vous explique quelques règles à suivre pour ne pas vous tromper.

Conformité à la NF C 15-100 obligatoire

La vente de produits contrefaits n’a cessé de gagner du terrain ces dernières années, profitant notamment du boom du commerce en ligne. La contrefaçon représenterait aujourd’hui environ 3,3 % du commerce mondial selon l’OCDE, soit 450 milliards d’euros par an.

Ce fléau cause chaque année la perte de 470.000 emplois rien qu’en Europe, et représente près de 7 milliards d’euros de manque à gagner annuel pour les entreprises françaises, selon les dernières données communiquées par l'Office européen pour la propriété intellectuelle.

La France est le deuxième pays le plus touché par la contrefaçon, derrière les Etats-Unis. Aucune industrie n’est épargnée par ce phénomène, du textile à l’automobile, en passant par le secteur médical, et les matériels électriques ne sont malheureusement pas épargnés.

Au-delà des conséquences économiques auxquelles chaque secteur doit faire face, la filière électrique doit de surcroît composer avec le risque que la circulation de matériels copiés fait porter aux biens et aux personnes. Chaque année, la France recense 50.000 incendies d’habitation d’origine électrique, selon l’ONSE (Observatoire national de la sécurité électrique), dont 61 % mettent en cause les équipements électriques.

Car si la qualité d’une installation électrique dépend du savoir-faire de l’électricien, elle est également garantie par l’utilisation de produits conformes aux normes de sécurité en vigueur, en l’occurrence la NF C 15-100.

Manque de fiabilité pour des produits fabriqués sans contrôle

Dans le domaine de l’électricité, tout se copie : disjoncteur, tableau électrique, prise, gaine … La ressemblance entre certains matériels électriques et leur version contrefaite peut exposer aujourd’hui n’importe quel professionnel à la tromperie.

La multiplication des sites de vente en ligne proposant des produits venus de Chine, pays responsable de 80 % de la contrefaçon mondiale, renforce la probabilité d’être un jour confronté à une imitation.

Ce constat doit pousser les installateurs à faire preuve de prudence et de vigilance lorsqu’ils sélectionnent leurs produits. Les matériels électriques contrefaits ont certes l’avantage d’être bon marché, mais leur achat n’en reste pas moins illégal, passible de sanctions.

De plus, ces produits sont fabriqués en dehors de tout contrôle. Ils ne sont généralement pas fiables, incapables de remplir les fonctions techniques attendues, et présentent la plupart du temps des failles de sécurité qui peuvent causer de graves accidents électriques (court-circuit, choc électrique, départ d’incendie).

Quelques conseils pour choisir vos appareils

Pour vous protéger de la contrefaçon, certaines précautions sont à prendre lorsque vous choisissez vos équipements :

  • vérifiez que le matériel est conforme à la norme européenne (EN), ou au document d’harmonisation (HD) approprié, ou encore à la norme nationale issue du HD, exigences imposées par la NF C 15-100.

Pour les produits qui ne répondent à aucune de ces réglementations, la NF C 15-100 impose qu’ils soient conformes aux normes nationales appropriées. Dans tous les autres cas, il convient de faire référence à la norme CEI appropriée ou à la norme nationale appropriée d’un autre pays », précise le texte.

S’il n’existe pas de norme applicable, « le constructeur ou l’importateur doit pouvoir présenter un rapport établi par un organisme accrédité ».

  • Assurez-vous que les produits disposent bien du marquage CE et NF, deux directives de référence qui permettent de veiller à la qualité des équipements. Attention, ces logos peuvent également être imités.  Leur absence devra néanmoins vous alerter.
  • Privilégiez l’achat de matériel auprès de revendeurs de fabricants référents sur le marché, comme Legrand, Hager, Schneider, en vous rendant dans des grandes surfaces, des magasins de bricolage, ou sur des sites e-commerce reconnus, qui font généralement appel aux marques pour s’approvisionner.
  • Méfiez-vous des sites e-commerce qui pratiquent des prix de vente trop bas par rapport à la concurrence. La qualité a un coût.
  • Questionnez toujours l’origine des produits.
  • Une fois le produit reçu, inspectez-le afin de vérifier qu’il ne présente aucun élément qui pourrait trahir la copie : trou en moins, légèreté suspecte, mauvaises finitions.
  • Pour protéger leurs clients de la contrefaçon, des fabricants, comme Hager ou Legrand, ont inscrit un numéro d’immatriculation unique sur chacun de leur produit, pour permettre aux clients qui ont un doute sur un produit de pouvoir vérifier leur authenticité.
Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur