La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Pourquoi les objets connectés doivent devenir un automatisme pour les pros ?

Publié le 03 mai 2018

La prolifération des solutions connectées dans l’habitat permet aujourd’hui à l’installateur électricien de proposer à ses clients des installations plus complètes et plus efficaces, sans nécessiter pour autant de gros investissements. Des arguments qui permettent aux professionnels de valoriser la portée de leurs interventions auprès d’une clientèle de plus en plus exigeante sur les questions de confort et de sécurité liées à leur habitat.

30 millions de maisons intelligentes en 2019

L’apparition de la maison connectée a progressivement redéfini la façon dont l’habitat est envisagé. De simple lieu de vie, le logement est devenu un véritable vecteur de bien-être, le pilier d’un environnement où confort et sécurité sont améliorés grâce à des systèmes toujours plus performants, dont l’interopérabilité promet à l’utilisateur un quotidien facilité.

Et les Français sont nombreux à se laisser séduire par les perspectives avantageuses qu’offre la smart home. 5,7 millions d’objets connectés ont été vendus en France rien qu’en 2017,  permettant au secteur d’afficher une hausse de 33 % par rapport à 2016.

Dans cette course au tout connecté, la maison intelligente s’impose comme le segment suscitant le plus d’intérêt de la part des Français. L’année dernière, une personne sur 3 déclarait avoir l’intention d’acheter un objet connecté (1).

Le marché a beau être dynamique, il est encore à ses balbutiements et les estimations laissent présager un boom de la maison intelligente ces deux prochaines années.

Si 7,1 % des foyers français étaient équipés d’une solution connectée en 2017 (1), le pays devrait rassembler pas moins de 30 millions de smart homes à l’horizon 2019 (2), pour un marché chiffré à quelque 6 milliards d’euros. Certains se montrent même particulièrement optimistes, comme l’institut d’études de marché GfK pour qui chaque foyer sera doté d’au moins 30 objets connectés d’ici à 2020.

Cette mutation de l’habitat est particulièrement favorisée par la mise sur le marché de produits innovants, capables de s’intégrer simplement dans un espace connecté global et dont le contrôle est bien souvent centralisé dans une box dédiée.

L’arrivée des assistants personnels intelligents, comme Google home ou Alexa, a en effet permis d’ouvrir le champ des possibles en termes d’habitat connecté. Il est désormais possible de contrôler, gérer ou programmer tous les équipements d’un logement à distance, en concentrant la commande sur un seul appareil.

Ces nouveaux outils permettent aujourd’hui aux fabricants de produits spécialisés de sortir des solutions à la fois sophistiquées et faciles d’utilisation, tout en restant abordables d’un point de vue financier.

Faire la différence grâce aux objets connectés

Les fabricants de produits électroniques et les acteurs du bâtiment sont nombreux avoir établi des partenariats avec Google ou Amazon pour proposer des systèmes d’éclairage, des volets, des appareils de chauffage, des caméras de surveillance ou encore des alarmes compatibles avec leur assistant et profiter ainsi d’un environnement avancé qui permet de multiplier les possibilités.

Selon les besoins et les marques considérées, il est maintenant possible d’avoir un habitat qui obéit entièrement à la voix de son occupant. Le confort et la sécurité d’un logement sont devenus des champs d’innovations qu’industriels et géants du numériques explorent pour améliorer les conditions de vie de chacun en faisant de l’habitat un espace interactif, pratique et plus agréable.

L’installateur électricien peut maintenant aller piocher dans une large gamme de solutions pour enrichir ses installations d’une valeur connectée qui saura faire la différence. Cette maison augmentée donne une autre dimension aux interventions de l’installateur, en offrant la possibilité au client d’adapter indéfiniment son habitat pour qu’il réponde à ses besoins, ses désirs.

L’environnement intelligent permet d’aller parfois au-delà des attentes du client, en termes technique ou financier, en dépassant ce qui est traditionnellement attendu, voire imaginable dans le cadre de travaux électriques.

La maison du futur, celle qui s’allume en présence de l’occupant, s’aère toute seule selon les heures de la journée, détecte les intrusions malveillantes, ajuste sa consommation d’énergie en fonction des besoins du foyer, n’a plus rien du fantasme ou d’une réalité réservée aux initiés ou aux populations aisées.

La démocratisation de ces nouvelles technologies donne au grand public les moyens d’accéder à cette nouvelle idée de l’habitat et, aux professionnels, toutes les cartes pour surprendre, guider et in fine, convaincre le client de passer à l’acte.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur