La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Promotelec lance le 1er label Rénovation intégrant l’impact carbone

Publié le 27 avril 2017

Le référentiel de son Label Rénovation Responsable permet à l’association Promotelec de se positionner en précurseur. Pour la première fois en rénovation, les émissions de gaz à effet de serre sont intégrées en phase exploitation. Un premier pas pour se rapprocher des exigences réglementaires imposées à la construction neuve.

Afin de répondre aux ambitions climatiques nationales concernant les bâtiments, il est nécessaire d’augmenter fortement leur performance carbone. Le référentiel du Label Promotelec Rénovation Responsable est le premier à proposer l’intégration d’une valorisation de l’impact carbone lors de la phase exploitation du bâtiment. Cette démarche est tout à fait novatrice en rénovation : à l’inverse de la construction neuve, aucune obligation de ce type n’est pour l’instant inscrite dans la réglementation thermique dans l’existant.

En faisant ce premier pas pour rapprocher les logements rénovés du niveau de réglementation imposé aux bâtiments neufs, Promotelec se positionne en précurseur. 

Qu’est-ce que le Label Promotelec Rénovation Responsable ?

Le Label Promotelec Rénovation Responsable est le nouveau nom du Label Promotelec Rénovation Énergétique. L’évolution principale du référentiel élaboré par l’association Promotelec est l’ajout d’une valorisation des émissions de gaz à effet de serre produites du fait des consommations énergétiques en phase exploitation.

Deux approches différentes sont proposées pour intégrer la valorisation carbone selon le niveau de performance visé :

  • Les niveaux de performance 1, 2, 3 et 4 étoiles sont atteignables :
    • soit au travers d’une valorisation énergétique,
    • soit au travers d’une valorisation des émissions de gaz à effet de serre.
  • Les autres niveaux de performance (BBC-Effinergie Rénovation, Effinergie Rénovation ou HPE Rénovation) sont atteignables :
    • au travers d’une valorisation de performance énergétique (80 ou 150 kWhep/(m².an),
    • et en valorisant l’impact des émissions de gaz à effet de serre, en choisissant une des trois mentions proposées : or, argent ou bronze.

Quel que soit le niveau de performance choisi, certains garde-fous doivent être respectés, en particulier le fait que les émissions de gaz à effet de serre après rénovation soient inférieures ou égales à celles avant rénovation.

Disponible dans les jours prochains, le Label Promotelec Rénovation Responsable est destiné aux maisons individuelles et aux bâtiments collectifs d’habitation. Il s’adresse aux bailleurs sociaux, aux promoteurs et constructeurs de maisons individuelles, aux collectivités et aux particuliers. Le maître d’ouvrage bénéficie dans tous les cas de l’accompagnement tout au long de son projet par un professionnel expert en rénovation énergétique.

Le Label Promotelec Rénovation Responsable promeut une rénovation de qualité et certifie :

  • la consommation énergétique conventionnelle du bâtiment après travaux, en kWhep/(m².an) ;
  • la qualité du bâtiment par l’utilisation de matériaux et matériels certifiés ;
  • la bonne mise en œuvre des matériaux et matériels installés grâce à un contrôle systématique en fin de chantier ;
  • les émissions de gaz à effet de serre en phase exploitation après travaux en kgeqCO2/m².an.

Les exigences de performance des matériaux et équipements ont été fixées et/ou recommandées au regard des critères d’éligibilité aux éco-conditionnalités en vigueur (CITE et CEE), afin de minimiser les investissements liés aux travaux de rénovation.

Pour en savoir plus : 

Service Labels : 

contactlabel@promotelec-services.com

05 34 36 80 00

RT Existant : du changement !

Un arrêté du 22 mars 2017, publié au Journal Officiel le 25 mars, fixe les nouvelles dispositions de la réglementation thermique dans l’existant. Il modifie l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants résidentiels ou tertiaires de moins de 1 000 m².
L’arrêté du 22 mars prévoit un certain nombre de changements, qui entreront en vigueur le 1er janvier 2018 :  

  • hausse des exigences de performances thermiques pour les parois opaques et pour les parois vitrées ;
  • obligation de créer des entrées d’air lors de travaux d’isolation des parois ou de remplacement de baies, pour les pièces principales non ventilées ;
  • nouvelles exigences sur le confort d’été ;
  • suppression ou renforcement de certaines exigences relatives au chauffage, à l’eau chaude sanitaire, au refroidissement et à la ventilation ;
  • renforcement des exigences liées à l’éclairage dans les bâtiments tertiaires notamment.
Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur