La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Sensibilisation et formation aux solutions domotiques

Publié le 25 avril 2016

Les solutions domotiques sont faciles d’usage, accessibles à tous et permettent de maintenir l’autonomie à domicile. C’est la démonstration in vivo qu’a faite l’association Promotelec à un groupe de retraités à l’occasion d’une journée de découverte d’un appartement pédagogique équipé. Destiné à informer le grand public, cet espace situé à Autun, en Bourgogne, permet aussi aux professionnels de se former.
Partant du principe qu'une démonstration vaut souvent mieux qu'un long discours, l'association Promotelec vient de faire découvrir les solutions domotiques en faveur de l'autonomie à une quarantaine de retraités Francs-Comtois. Cette journée d'information a eu lieu le 15 mars à Autun, en Bourgogne, sur le site du pôle domotique géré par l'association Autunois Morvan Développement Formation (AMDF). Outre les retraités, des représentants du Centre communal d'action sociale (CCCAS) de Besançon et d'AG2R La Mondiale Bourgogne Franche-Comté étaient également présents, pour découvrir – et peut-être reproduire dans d'autres villes – le pôle domotique d'Autun.  

Inauguré en janvier 2015, ce pôle est né de la collaboration entre Promotelec, AMDF et le Cluster Gestion active du bâtiment en Bourgogne (GA2B). Il s'agit d'un appartement pédagogique composé d'un espace de vie, de deux chambres, d'une cuisine et d'une salle de bains. Il est équipé d'un ensemble de solutions domotiques destinées à maintenir l'autonomie à domicile. Cet espace de 150 m² a un double objectif : former les aidants naturels et les professionnels (électriciens, intervenants à domicile…) à l'installation ou à l'utilisation de la domotique, mais aussi sensibiliser le grand public à la nécessité d'anticiper l'adaptation de son logement. « L'enjeu du développement de la domotique passe par de l'information et aussi de la mise en situation, souligne Hubert Joby, directeur d'AMDF. C'est primordial que les gens voient le matériel dans un environnement proche du leur, mais surtout en fonctionnement, et qu'ils puissent le tester et découvrir l'intérêt que ces outils peuvent leur apporter. »

Simulation sensorielle

La mise en situation se fait dans des pièces et des situations de la vie courante, en enfilant une combinaison qui permet de simuler le vieillissement : elle comporte des poids au niveau des poignets, des entraves aux genoux qui réduisent la liberté de mouvement, des gants qui permettent de simuler l'arthrose des doigts ainsi que des lunettes qui diminuent le champ de vision et un casque qui réduit l'ouïe. « On explique ensuite aux visiteurs que cette situation est celle dans laquelle ils risquent de se retrouver dans quelques années, lorsqu'ils auront perdu de l'autonomie, poursuit Hubert Joby. On leur fait ainsi prendre conscience qu'à un moment donné, ils vont devoir adapter leur habitat. La domotique est l'un des outils qui permet de le faire. »

A chaque besoin sa solution

En lien avec l'enjeu d'un habitat adapté à chacun, sur lequel Promotelec est engagée, les solutions domotiques mises en œuvre dans l'appartement pédagogique permettent de fournir des réponses au besoin d'autonomie, en réponse à trois priorités :

  • la sécurité des déplacements nocturnes
    Solutions présentées : capteurs de présence de chaque côté du lit qui enclenchent l'allumage d'un chemin lumineux jusqu'aux toilettes ;
     
  • la détection automatique des chutes
    Solutions présentées : caméra de détection analysant la position (verticale ou horizontale) de l'occupant dans les pièces de vie et analyse passive de l'activité au sein du logement au travers du fonctionnement de la chasse d'eau et de l'ouverture du réfrigérateur ;
     
  • l'alerte en cas de danger
    Solutions présentées : détecteurs de monoxyde de carbone, de fumée, de fuite d'eau, d'élévation de la température ou de coupure de courant ; déclenchement d'une alerte auprès d'un proche ou d'un centre de téléassistance. Celui-ci assure non seulement un rôle d'alerte mais aussi de lien social, en appelant les occupants du logement pour s'enquérir de leur bonne santé.

D'autres équipements permettant d'améliorer le confort font également partie de l'appartement témoin. Ils permettent de gérer le chauffage, les accès (par un judas numérique avec report d'image sur un téléphone ou son téléviseur) et de piloter les volets roulants.
 

Des participants visiblement intéressés

Cette expérience a provoqué un vif intérêt des retraités présents qui ont salué la simplicité d'utilisation des solutions démontrées et leur faible coût : en moyenne environ 1 500 € (matériel fourni et posé). Un coût qu'AMDF n'hésite pas à comparer avec celui d'une maison de retraite - au moins 2 500 euros par mois en moyenne en Bourgogne. « Mon épouse et moi avons découvert les possibilités d'éclairage nocturne des couloirs qui se déclenche à notre passage », commente Michel Robbe, un retraité de Besançon qui, suite à cette visite, aimerait faire faire le diagnostic de son logement. « Cela peut être une idée intéressante pour nous, ainsi que les détecteurs de fuite d'eau. On y réfléchit. »
 

Un lieu de formation des électriciens

L'AMDF a créé un module de formation destiné aux structures d'aide à la personne pour les familiariser aux outils domotiques dédiés à l'autonomie à domicile. Une équipe d'électriciens de la région a également suivi cette formation. En partenariat avec le Cluster Gestion active du bâtiment en Bourgogne (G2AB), l'AMDF déploie actuellement ce module à plus grande échelle pour former davantage de professionnels aux outils domotiques, avec l'intention de créer un label dédié à la formation domotique sous l'angle de l'autonomie.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur