La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Télétravail : êtes-vous en sécurité électrique ?

Publié le 04 mai 2021

Une étude récemment publiée par IGNES révèle que 28 % des Français rencontrent souvent des problèmes de qualité de leur connexion à internet. Si certains modes d’usage peuvent être mis en cause, comme le recours au wifi, la sécurité de l’installation électrique s’impose comme le prérequis essentiel à toute bonne connexion internet. Dans cet article, Promotelec vous explique les points clés à respecter pour avoir une installation électrique sûre et performante, nécessaire au télétravail.

La crise sanitaire a bousculé nos vies, y compris dans la manière d’exercer notre activité professionnelle, avec le recours massif au télétravail. Début avril, 37 % des actifs ont télétravaillé, d’après un sondage Harris interactive réalisé pour le ministère du Travail.

Si, d’une manière générale, les salariés se sont adaptés au travail à distance, la massification du télétravail s’est faite de manière brutale, souvent improvisée, sans veiller à ce que les conditions soient systématiquement réunies pour poursuivre son activité depuis son domicile.

Alors que les bonnes pratiques pour télétravailler sont généralement relayées par les entreprises aux salariés, les exigences techniques concernant l’installation électrique du logement sont trop souvent ignorées.

Pourtant, la sécurité du logement, et donc celle des télétravailleurs, commence avec la sécurité électrique. Chaque année, la France compte 50 000 incendies d’habitation d’origine électrique, 3 000 électrisations et 40 décès par électrocution, d’après l’ONSE (Observatoire national de la sécurité électrique).

Ces chiffres démontrent un risque électrique élevé au sein des foyers français, risque que le télétravail peut potentiellement accentuer lorsqu’il est pratiqué dans un logement où l’installation électrique est défaillante.

L’employeur étant tenu de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ses salariés, il doit veiller à ce que toute personne en télétravail exerce son activité dans un environnement sûr, une précaution qui engage de fait la sécurité électrique du logement devenu espace de travail, mais aussi sa performance numérique.

Le télétravail nécessite en effet l’usage d’un ordinateur et d’une bonne connexion internet. Il peut également impliquer l’utilisation d’autres équipements nécessaires au maintien de l’activité du salarié (objets connectés, imprimantes, machines ou outils mobilisables à domicile) qui peuvent surcharger l’installation électrique.

C’est la raison pour laquelle l’installation électrique et les réseaux de communication du logement doivent faire partie des points de vigilance à contrôler en priorité pour savoir si l’employé peut travailler chez lui dans les conditions de sécurité attendues.

Comment savoir si une installation électrique est en sécurité ?

La réglementation définit six points de sécurité qui fixent les exigences minimales de sécurité de l’installation intérieure d’électricité existante :

  1. Présence d’un appareil de coupure générale de l'installation électrique (disjoncteur), facilement accessible à l'intérieur du logement ;
  2. Présence, à l’origine de l’installation, d’au moins un dispositif différentiel de protection adapté à la prise de terre, pour détecter les fuites de courant. Il protège l'ensemble de l'installation électrique ;
  3. Présence, à l'origine de chaque circuit, d’un disjoncteur de protection contre les surintensités, adapté à la section des conducteurs ;
  4. Présence, dans chaque local contenant une baignoire ou une douche, d'une liaison équipotentielle et respect des règles d'installation des matériels électriques autour de la baignoire ou de la douche ;
  5. Absence de matériels électriques vétustes, inadaptés à l'usage ou présentant des risques de contact direct avec des éléments sous tension (fils dénudés, prise de courant cassée, etc.) ;
  6. Protection mécanique des fils électriques par des conduits, des moulures ou des plinthes en matière isolante.

Ces points font partie des éléments de l’installation contrôlés lors de la réalisation du diagnostic électrique obligatoire (DEO). Mais pour garantir la sécurité des télétravailleurs, Promotelec et CONSUEL défendent la mise en œuvre d’un Diagnostic Télétravail qui permet à l’employeur de faire vérifier par un professionnel le respect des prescriptions de sécurité concernant l’installation électrique de l’espace dédié à l’activité professionnelle du télétravailleur.

Créé il y a plusieurs années par Promotelec, le Diagnostic télétravail répertorie les éventuelles anomalies relevées dans le logement (défaut de mise à la terre, matériels vétustes, fils électriques dénudés, etc.) et dresse le bilan des risques encourus.

>> Pour plus d’informations : (ré)écoutez notre émission diffusée en novembre dernier sur Radio.immo « Télétravail : êtes-vous sûr de travailler en toute sécurité ? »

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur