La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Véhicule électrique : accélération des ventes et du déploiement des bornes de recharge

Publié le 24 novembre 2016

Plus de 100 000 véhicules électriques sont désormais immatriculés en France. Sous l’impulsion des collectivités et des acteurs privés, l’implantation des bornes de recharge s’accélère sur l’ensemble du territoire, réduisant de fait l’un des freins exprimés par les particuliers pour s’équiper. En parallèle, l’État poursuit son soutien financier.


Doucement mais sûrement, le marché français du véhicule électrique poursuit sa trajectoire ascendante. La France compte désormais plus de 100 000 véhicules électriques immatriculés. Le pays devient ainsi le marché européen le plus dynamique en termes de ventes de véhicules électriques, devant la Norvège, pays précurseur. Depuis le début de l’année 2016, plus de 17 800 véhicules électriques ont été immatriculés en France, selon l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), soit 41 % de plus par rapport à la même période en 2015.

Points de recharge en hausse

L’année 2016 a également marqué un fort développement du nombre de points de recharge disponibles, sous la double impulsion des collectivités et des acteurs privés. A l’heure actuelle, plus de 15 000 points de recharge publics sont installés.
L’Etat a fixé l’objectif de 100 000 points de charge en 2020. Ce chiffre apparait atteignable. Au total, quelque 45 000 points de recharge publics sont en cours de déploiement. Certains d’entre eux s’inscrivent dans le cadre des investissements d’avenir, portés par l’Ademe. Ce dispositif vient d’être reconduit par l’État à hauteur de 10 millions d’euros, avec un nouvel appel à projets lancé le 21 octobre.
Les bornes installées par les utilisateurs privés, particuliers ou professionnels, devraient venir compléter ce déploiement. Les utilisateurs privés bénéficient également d’aides publiques pour l’installation de points de charge : le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), reconduit d’un an dans le projet de loi de Finances pour 2017 et le dispositif des certificats d’économie d’énergie pour les bornes privées ou semi-publiques au travers du programme ADVENIR (Aide au développement des véhicules électriques grâce à de nouvelles infrastructures de recharge).

Des Français mieux informés et davantage prêts à s’équiper

De fait, dans le 3ème baromètre sur les Français et la mobilité électrique (1), le manque d’infrastructures de recharge n’est plus cité comme un frein possible à l’acquisition d’un véhicule électrique que par 28 % des interrogés, contre 51 % en 2014. La progression des installations de recharge est à l’origine de cette amélioration, même si celles-ci sont encore insuffisantes : 35 % des sondés disent avoir la possibilité de recharger à leur domicile moyennant quelques aménagements (+ 4 points) et 20 % ont connaissance d’infrastructures de recharge à proximité de chez eux (+ 7 points).
Au final, ce sont 35 % des automobilistes qui se disent désormais prêts à passer à l’électrique (+ 7 points). L’autonomie limitée et le prix à l’achat restent cependant deux freins importants.

Aides à l’achat reconduites

La loi de Finances pour 2017 poursuit le soutien de l’État au développement de véhicules électriques. Elle prévoit non seulement le maintien du bonus de 6 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique, mais également celui de la prime à la conversion portée à 4 000 € pour se séparer d’un véhicule diesel. Les conducteurs de scooters se réjouiront également d’un nouveau bonus concernant les 2-3 roues électriques : 27 % du prix d’achat plafonné à 1 000 €. Et depuis le 16 février 2017, les vélos à assistance électrique bénéficient eux aussi d’une subvention plafonnée à 20 % du prix d’achat dans la limite de 200 €. 
Les sociétés qui s’équipent d’un véhicule à faibles émissions polluantes voient, quant à elles, leur plafond d’amortissement augmenté de 18 300 € à 30 000 €.

(1) 3ème baromètre sur les Français et la mobilité électrique réalisé par l’Institut Ipsos pour l’Avere-France et Mobivia Groupe, septembre 2016.

Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur