La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

chauffage industriel  

 
 

Lionel Ginet
Messages: 7
05/07/2017 1:38  

bonjour, je chiffre un projet de chauffage industriel compose de 9 elements rayonnants de 3000 W, soit une intensite d'environ 40A car il s'agit de triphase.
Les appareils possedent un bornier sur lequel je peux me raccorder pour brancher l'appareil suivant.
Je compte brancher les 9 appareils sur le meme circuit et utiliser un câble de 16mm2 et une protection de 40 ou 50 A, ou dois-je calibrer la protection de mon circuit selon le câblage interne des appareils soit du 4mm2 ?
merci d'avance pour votre reponse


RépondreCiter
Jean-christian SUROWIEC
Messages: 238
10/07/2017 4:24  

Bonjour Monsieur,

Merci de noter que l'association Promotelec ne traite que du petit tertiaire et de l’habitation individuelle et collective, mais ne couvre pas le secteur des installations industrielles.

Dans le cas de petit tertiaire, il est à noter que la puissance pour la chauffage (hors planchers à accumulation) par circuit est limitée à 8.000 W par circuit en triphasé. Côté industriel, cette limitation par circuit est probablement différente.

Pour les planchers à accumulation, nous pouvons monter à 13kW par circuit en triphasé. Mais il est fort probable que le courriel ci-dessous décrive le cas de convecteurs rayonnants et non le cas de planchers rayonnants.

Cela implique alors de limiter à deux convecteurs par circuit (2 * 3.000W) avec des protections adaptées. Nous aurons 5 circuits protégés de façon identique pour les 9 radiateurs à considérer.

La protection des circuits de chauffage doit être faite en fonction de la puissance par phase et du type de protection contre les surintensités et courts-circuits (disjoncteur ou fusible de type industriel).

Dans votre cas (chauffage = charge purement résistive), nous calculons un courant d’emploi de 2 équipements* 3kW / (400Vac * racine(3) ), soit 8,7A (courant absorbé par phase).

Ensuite, pour déterminer le calibre du disjoncteur et la section des conducteurs actifs, il vous faudra évaluer les facteurs de correction éventuels (20% d’extension possible, facteur de conversion de 1,45 en tertiaire), le choix de la canalisation (câble PVC3 par exemple) et des influences externes (mode de pose en chemin de câble par exemple), sur une longueur maximale (selon la chute de tension maximum imposée).

Si nous tenons compte de ces facteurs de correction éventuels, avec une méthode de référence de pose B (par exemple : conducteurs isolés) et un câble de type PVC3 (exemple), nous aurons besoin du dispositif de protection suivant :
• disjoncteur de calibre 20A / section de 2.5mm² par conducteur
• fusible de calibre 20A / section de 4mm² par conducteur

Selon le type de protection (fusible ou disjoncteur) et selon la chute de tension maximum admissible (5% pour le chauffage en tertiaire), on aura une limitation sur longueur maximale du circuit (quelques dizaines de mètres, selon le cas d’utilisation).

L'Association Promotelec vous recommande cependant de vous adresser auprès d’un bureau d’études électrique, pour le cas de votre installation industrielle.

L'Equipe Technique de l'Association Promotelec


RépondreCiter
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur